Jamval Editions | Jean Rolland
17302
page-template-default,page,page-id-17302,woocommerce-no-js,,bc-uatc-custom-button,ajax_fade,page_not_loaded,qode-title-hidden,paspartu_enabled,paspartu_on_top_fixed,paspartu_on_bottom_fixed,qode_grid_1300,columns-4,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive

Jean Rolland

L’épopée inachevée, par Alain Legay

Sacré deux fois Champion de France, son talent et son charisme ont marqué de leur empreinte le monde du rallye dès la fin des années 50 jusqu’à 1967, le plus souvent avec son fidèle ami Gabriel Augias comme coéquipier.

Jean Rolland s’est d’abord illustré sur Peugeot 203. Il se distingua à plusieurs reprises dans les années 60 au volant de  Citroën DS officielles.  Mais à partir de 1959 et tout au long de sa carrière,  il signa ses plus belles victoires sur Alfa Romeo, dont il pilota six modèles iconiques.

C’est ainsi que son nom reste indissociable en France des grandes heures de la marque italienne !

Surnommé « Roi des Cévennes » et « Seigneur de la Coupe des Alpes », il brillait aussi en circuit. Un tour de trop à Montlhéry en septembre 1967  lui sera tragiquement fatal lors d’une séance d’essai de  l’Alfa 33 avec laquelle il accédait à la prestigieuse catégorie des Sport Prototypes.

Préfacé par Johnny Rives, l’ouvrage est jalonné de témoignages de pilotes et de personnalités du sport automobile tels Jean Todt ou Gérard Larrousse ainsi que d’anecdotes de Gérard Lanvin, alors responsable du Service course de la Société Française Alfa Romeo.

Un livre d’histoire automobile traité comme un livre d’art !
imprimé en France  sur papier couché, couverture reliée rigide.
Plus de 300 photos d’archives et illustrations d’époque.
Près de 200 épreuves relatées et de nombreux  témoignages exceptionnels.
= 304 pages de nostalgie et d’émotions… (format 29 x 24 cm)

Livraison : octobre 2021 – Prix Public après souscription : 68€ + Frais de port

Alain Legay, pourquoi ce livre ?

Depuis mon adolescence dans les années 60, j’ai toujours eu la passion du tourisme pour lequel mon moyen de transport favori fut la voiture dite sportive. Simultanément, je m’intéressais aux grandes épreuves du Sport Auto dont les Spéciales inspiraient souvent mes itinéraires. C’est ainsi qu’à l’occasion du 50e anniversaire de sa disparition, me vint l’idée de raconter l’épopée de Jean Rolland et de son fidèle compagnon de route, Gabriel Augias.

D’abord parce que leur histoire fut celle d’une fidélité en amitié. Ensuite, leurs exploits furent avant tout motivés par leur sport dont la pratique restera au stade amateur pour plus de liberté. Enfin, leur terrain de jeu se situait dans certaines de nos plus belles contrées, notamment celles du Sud et des Alpes dont Jean ne consentaient à sortir des limites qu’à de rares exceptions. Et puis il y a son attachement à Alfa Romeo, à la grande époque où le constructeur avait réussi sa mutation en produisant des autos toujours parmi les plus performantes et désirables.

Mais honorer la carrière de Jean Rolland, c’est aussi évoquer les grands pilotes d’une époque où la polyvalence et l’endurance étaient des qualités fondamentales. En effet, les grands rallyes marathon des années 1950/60 se courant sur quelques 5 à 6000 km dans des conditions de route difficiles plusieurs jours durant lesquels pilotes et navigateurs se relayaient entre parcours de liaison et épreuves chronométrés, exigeaient tout autant de condition physique que de talent de pilotage, tant sur route que sur circuit.

L’épopée Jean Rolland’ est aussi un hommage à un champion  disparu trop tôt. Il n’est malheureusement pas le seul mais la majorité des pilotes qui ont connu un destin plus heureux sont conscients d’avoir vécu une grande et belle aventure.  Certains témoignent de leur émotion d’avoir été de ceux qui ont connu l’équipage Rolland-Augias et vécu une période inoubliable.