Single Blog Title

This is a single blog caption

A l’honneur sur Classic Courses

Stanley Rose et JAMVAL à l’honneur sur le site de Classic Courses

La galerie des artistes à Rétromobile 2016 reste l’endroit immanquable du salon où l’on se prend à rêver les yeux ouverts de vitesse et de bruit devant les oeuvres exposées. L’occasion aussi de prendre des nouvelles des uns et des autres, de suivre les évolutions de chacun, et de faire de belles découvertes.     Pierre Ménard

Classic course

Commençons tout d’abord par quelqu’un dont nous avons souvent admiré les toiles à la matière brute, mais qui cette année a attiré notre œil grâce à un sujet de prédilection commun : la musique. Artiste britannique installé en France depuis trente ans, Stanley Rose a décidé de rendre hommage au blues noir des années cinquante. Cinq grandes toiles (presque) en noir et blanc avec un objet culte commun : une Gibson 335, la guitare du blues.

« J’adore la forme de cette guitare, elle est d’une harmonie extraordinaire. Et elle va bien avec l’ambiance années cinquante que je voulais rendre dans ces toiles. J’avais déjà peints deux toiles en hommage à BB King, juste après sa mort, que j’ai vendu aussitôt à Pebble Beach en août dernier. Du coup pour Rétromobile, je me suis dit qu’associer des voitures mythiques à ces grands noms du blues serait peut-être une bonne idée.  Nous avons la Cadillac pour BB King, la Buick pour Muddy   Waters et la Road Master pour John Lee Hooker. Je ne pouvais pas ne pas représenter ceux qui ont été les plus grands porte-paroles de ces gens-là, à savoir Keith Richards et Mick Jagger. Et pour Keith, la fameuse Bentley ‘Blue Lena’ s’imposait. Pour rendre l’atmosphère si particulière de ces ‘fifties’, j’ai opté pour le N&B, en y incorporant quelques touches de couleur ».

En dehors de ce thème spécifique, Stanley Rose continue de proposer sa propre vision de la course, notamment sur des toiles de petite taille, traitées à la brosse et baignées d’une lumière impressionniste, comme ce Nuvolari poussant son Alfa Romeo avec la dernière énergie (« J’adore les années d’avant-guerre, et puis ces petits formats sont plus abordables pour beaucoup de gens »).

Pour en savoir plus : www.stanley-rose.com

Un livre rétrospectif, « Wheels of life », est à paraître début juillet chez JAMVAL Editions

Voir la news au format pdf

Leave a Reply